Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Rectorat de Besançon

Maître d'œuvre

Atelier Novembre (Architecte mandataire)

Bureaux d'études

Albert & Compagnie (Spécialiste BBC / QEB, Economie circulaire), Egis Bâtiments Grand Est (TCE, Economiste), Altia (Acousticien)

Programme

Rassemblement d’entités de l’UFR SLHS dans un même bâtiment, avec aménagement des différents départements (Arts & Spectacles, Sociologie, Musicologie, Psychologie, etc.), de salles de cours, locaux communs, salle de spectacle, amphithéâtres, pour l'accueil de 1850 étudiants

Surface

7 000 m² SP

Coût

12,5 M€ HT

Avancement

Concours lauréat en janvier 2021

UFR des Sciences du Langage, de l’Homme et de la Société
Réhabilitation d’un équipement universitaire rassemblant plusieurs entités de l’UFR sur le site de l’Arsenal
Besançon (25)

Suite à une analyse sensible des caractéristiques architecturales de l’édifice et de sa position sur le site de l’Arsenal et dans la ville, le projet s’applique à réinventer le bâtiment N, en respectant la mémoire du lieu, et en l’adaptant à son nouvel usage de réunion de certains départements de l’UFR des Sciences du Langage, de l’Homme et de la Société.
Afin d’ouvrir le bâtiment N sur l’esplanade de l’Arsenal et de l’intégrer au nouvel axe urbain de la Cité des savoirs et de l’innovation – projet de Ville associant programmes publics et privés porteurs de lien social et d’animation pour le quartier – une galerie de liaison est proposée entre le futur UFR SLHS et le bâtiment A à l’ouest, tout en s’ouvrant largement sur le bâtiment O à l’est. De cette façon le bâtiment N se trouve, d’une part, relié à la cour d’honneur de l’Arsenal et au reste du quartier, et donne d’autre part un accès direct au fond de parcelle pour terminer la composition d’ensemble. Cette synergie générée par la transversalité fait du nouvel équipement un élément signifiant de la mutation, avec la création d’un lieu ouvert, que l’on traverse, intégré à l’axe de composition urbain global.
Afin de révéler la présence de l’UFR SLHS, de donner à voir le bâtiment N au-delà du pavillon central de la cour d’honneur et d’offrir aux étudiants un panorama sur la ville, une surélévation des façades au droit des niveaux mansardés de la toiture existante est également projetée. Cette greffe architecturale contemporaine, en conservant le volume des combles et la charpente, s’inscrit dans la trame de l’existant.
La pertinence des réponses quant à la distribution des grandes entités fonctionnelles et flux qu’elle génère, revêt une importance primordiale pour la création d’une université moderne. Aussi, les espaces sont envisagés comme un cadre d’accueil et de travail de qualité, fonctionnel et modulable, mais par ailleurs pensés pour les usagers comme des lieux de rencontres, de convivialité et de diverses manifestation.
Inscrite dans une démarche globale écologique et durable, cette restructuration constitue enfin un projet pilote pour le Rectorat par la mise en place de stratégies de réemploi des matériaux existants, d’économie circulaire et de réinsertion sociale.

Haut de page