Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Flixecourt / Conseil régional de Picardie

Maître d'œuvre

Atelier Novembre, Projectiles

Bureaux d'études

Setec Bâtiment (TCE), Sodecset (Economie), Scenarchie (Scénographie), Neveux Rouyer (Paysage), Général acoustique (Acoustique)

Programme

musée de site, exposition, compagnie « spectacle vivant », FRAC, pépinière d’entreprises

Surface

11 900 m² SHO

Coût

12,6 M€ HT

Avancement

Concours 2009

Reconversion du site Saint Frères
Reconversion économique et culturelle d’un site industriel
Flixecourt (80)

Reconversion du site Saint Frères, Flixecourt (80)
Par une démarche globale et cohérente, il s’agissait d’assurer la « prise de site » dans les différents registres du programme, de proposer une organisation spatiale flexible et évolutive pour accompagner une montée en puissance et enfin, dans une préoccupation permanente d’accroche au territoire, de permettre à la population locale de s’en réapproprier l’histoire.
Après la démolition d’un corps de bâtiment, la cour est amplifiée et prolongée par des escaliers qui l’ouvrent sur la vallée et la ville de Flixecourt. Nouvel espace public, elle devient ainsi une véritable séquence à l’échelle de l’équipement et du territoire, permettant le croisement des usagers, la rencontre de tous les publics et l’organisation d’évènements ou de spectacles de rue. Les éléments patrimoniaux sont révélés et valorisés par la nouvelle minéralité du parvis, le bâtiment sur rue devenant « signe » et prenant toute sa force par le vide qui l’entoure. Enfin l’ampleur nouvelle du parvis connecte toutes les composantes du programme : l’accueil du public, les espaces d’exposition, les acteurs culturels, le restaurant et les pépinières d’entreprises.
Reprenant l’emplacement d’une ancienne cheminée, une construction en acier Corten  enveloppe la montée d’un escalier qui permet aux visiteurs et aux scolaires d’appréhender la globalité du paysage. Par des découpes pratiquées sur ses flancs, des vues cadrées s’ouvrent sur l’environnement du site dans un rapport au temps qui soutient cette intervention et incite à de nouvelles découvertes.
Le principe développé pour l’organisation spatiale des halles est celui de « boites fonctionnelles ». De type industriel, ces constructions modulaires répondent aux exigences de flexibilité et constituent des hauteurs variables compatibles au fonctionnement et à l’ergonomie des espaces de travail. Leur décollement et leur facture signifient la nouvelle organisation et rendent  lisibles les volumes originaux préservés dans leur aspect historique.

Haut de page