Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Mairie de Maisons-Laffitte

Maître d'œuvre

Atelier Novembre (Architecte mandataire), B2A (Design façades)

Bureaux d'études

MAW (Scénographe), Cotec (BET TCE, Economie de la construction, OPC), Tribu (BET Qualité environnementale), Studio Dap (Acousticien), Namixis-SSICoor (SSI)

Programme

Construction d’un ensemble neuf comprenant des espaces d’accueil, une salle de spectacle de 500 places, ses annexes logistiques & réaménagement intérieur de la salle Malesherbes pour y implanter des locaux d’enseignement du conservatoire de musique

Surface

4 400 m² SP

Coût

9 M€

Avancement

Etudes en cours

Espace culturel Malesherbes
Construction neuve d'une salle de spectacle & restructuration en conservatoire
Maisons-Laffitte (78)

A la croisée des deux principales artères de la ville, la Salle Malesherbes est une salle de spectacles située dans le Parc de Maisons-Laffitte, à 200 mètres du Château, dans un contexte pavillonnaire et résidentiel de faible densité.
La réalisation du nouveau conservatoire s’inscrit dans la perspective de réunification et de modernisation de l’équipement existant. Le nouveau programme offre un lieu d’accueil et de diffusion plus large pour la musique, ainsi que des conditions de synergie optimisées entre les différents usagers (artistes, élèves, professeurs, personnels).
Prenant en compte la singularité et la complexité du site, le projet se doit de générer une architecture maîtrisée qui s’inscrive de manière sensible et cohérente dans son environnement, tout en exprimant clairement le statut de l’équipement par une image contemporaine et dynamique.
Le positionnement du conservatoire devant le volume existant permet de créer une nouvelle façade unie et harmonieuse. Elle laisse à voir le grand hall, ainsi que les salles de formations, et s’ouvre généreusement sur le parc. Dans l’axe de l’entrée du site, cet espace d’accueil constitue la première image du bâtiment, qui signifie le nouvel équipement culturel.
En faisant écho au patrimoine mansonnien et à ses édifices remarquables, la trame régulière de façade constituée de stèles en pierre et de grandes baies vitrées sur un rythme vertical – telle une partition de musique – propose une image sobre et élégante.
La logique d’implantation se retrouve également dans la répartition des éléments du programme à l’intérieur du bâtiment. L’organisation intérieure permet l’identification simple des entités programmatiques et de leurs accès.

Haut de page