Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Poitiers / Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice

Maître d'œuvre

Atelier Novembre, architecte mandataire

Bureaux d'études

Artelia (TCE), Tessibat (SSI), Jean-Paul Lamoureux (Acoustique)

Programme

Palais de Justice

Surface

7 372 m² SU

Coût

27 M€ HT

Avancement

Concours 2012

Palais de justice
Réhabilitation et extension de l'ancien collège de jésuites des Feuillants
Poitiers (86)

Le projet tire parti des caractéristiques morphologiques et spatiales de l’édifice existant afin d’offrir des conditions optimales d’accueil des usagers. L’organisation suit une logique de stratification horizontale, destinant les deux niveaux inférieurs, « nobles », à l’accueil du Public et les trois niveaux supérieurs au développement des espaces tertiaires. Une partition verticale se dessine également de part et d’autre du grand escalier central, qui devient le « pivot » de toute l’organisation du Palais de Justice. Ainsi, les espaces tertiaires sont regroupés par juridiction tout en préservant une distinction entre les activités pénales et civiles.
Le Projet permet une prise en charge digne du justiciable au travers de séquences et des éléments de décors de l’édifice facilitant le repérage et permettant une certaine dédramatisation des lieux, nécessaire au bon fonctionnement. Le traitement des salles d’audiences et des cabinets, par l’emploi du bois en parement et lumière diffuse en plafond, participent à cette recherche de sérénité.
La façade, la structure interne et l’escalier central sont préservés et mis en valeur. Deux extensions mesurées et traitées de façon contemporaine sont créées. Un parement de pierre habille leurs volumes simples, en harmonie avec les murs de soutènement du bâti existant. Afin de signifier la charge symbolique qui incombe à tout Palais de Justice et de conserver une transparence et un apport de lumière naturelle, le sas de l’entrée principale est accompagné d’un écran vitré et le hall d’attente de la salle d’audiences est abrité par une verrière.
Les cours, jardins et esplanades du site sont recomposés afin d’apporter une unité d’ensemble et répondre aux nouveaux usages des lieux.
La cour d’honneur est repensée comme un parvis, volontairement matérialisé comme un prolongement de l’espace public, permettant d’accueillir les usagers et les préparer à l’entrée dans le nouveau palais.
Bordé par les bâtiments et par un long mur de soutènement en pierres, le jardin intérieur constitue le cœur végétal du projet. Cette grande prairie centrale est enrichie d’un verger ornemental rappelant les arbres des coteaux environnants.

Haut de page