Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Ville de Mende

Maître d'œuvre

Atelier Novembre, architecte mandataire

Bureaux d'études

Atelier Donjerkovic (Patrimoine), David Lebreton (Scénographie - Graphisme - Eclairage - Conception multimédia), Egis Bâtiments Sud-Ouest (Structure - Charpente - Electricité - Génie climatique - Thermique - Traitement de l’air - Plomberie - VRD - Economie – SSI), Cronos (Etudes Sûreté), In Situ (Acoustique)

Programme

Aménagement de 1150 m² utiles d’espaces accessibles au public (d’accueil, d’animation, de réunion, d’évènementiel, de boutique), 220 m² d’espaces dédiés aux fonctions internes (bureaux, logistique muséographique, maintenance), et avec traitement des espaces extérieurs, cours et abords immédiats

Surface

1 600 m²

Coût

6,7 M€ HT

Avancement

Concours 2017

Musée du Gevaudan
Réhabilitation lourde d'un ensemble de bâtiments, dont l'ancien Musée Ignon Fabre, dans le centre historique de Mende
Mende (48)

Le projet est situé dans une zone ZPPAUP du centre historique de Mende et consiste en la réhabilitation lourde d’un ensemble de bâtiments dont plusieurs éléments sont classés MH. La réponse architecturale est donc profondément marquée par cet enjeu d’insertion de l’équipement dans un site urbain dense à valeur patrimoniale.

L’entrée du Musée se signale naturellement par le traitement du soubassement des maisons médiévales de la rue de l’Epine. Un habillage en bas de façade est proposé, discontinu pour ne pas perturber le parcellaire séculaire, signifiant la mutation de l’édifice. Conformément aux recommandations du programme, le projet inscrit le musée dans un cheminement piétonnier urbain usuel : tout en gardant leur propre identité, la rue de l’Epine, la cour, et l’arrière-cour sont pensés comme une succession d’espaces urbains, qui se dévoilent à partir de l’axe qu’empruntait l’ancienne voie traversant le site, elle-même signifiée par un traitement du sol.

La cour principale est couverte par un ensemble vitré posé délicatement sous l’égout des toitures de lauzes qui se déploie ensuite verticalement le long de la coursive afin de révéler l’intériorité du projet.

L’organisation des espaces intérieurs du nouveau musée du Gévaudan souligne l’ouverture et la convivialité souhaitées par une succession d’espaces généreux, décloisonnés, offrant une variété de lieux.

Haut de page