Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Ville de Thonon-les-Bains

Maître d'œuvre

Atelier Novembre, Atelier Donjerkovic (architecte du Patrimoine)

Bureaux d'études

Artelia Arcoba (TCE), Scénarchie (Scénographie), RFR (Charpente métallique), In Situ (Acoustique)

Programme

Réhabilitation-extension de l'ancien couvent (salles d'exposition, médiathèque, école de musique, auditorium de 150 places)

Surface

5 000 m² SU

Coût

10,9 M€ HT

Avancement

Phase chantier, livraison 2017

Médiathèque et école de musique
Aménagement d'un pôle culturel dans l'ancien couvent de la Visitation
Thonon-les-Bains (74)

La réhabilitation-extension du couvent de la Visitation en pôle culturel revêt des enjeux de patrimoine, d’usages et d’image. Témoignant de l’histoire accumulée de l’édifice, le site présente une variété de constructions, de géométries et d’altimétries. Une analyse sensible de ces complexités et de la situation du couvent dans le centre historique de Thonon-les-Bains a engendré des prises de position qui ont guidé le projet : la création d’un équipement capable de générer du lien social et de participer à la dynamique de la Ville, dans le respect de la mémoire du lieu et tout en corrigeant ses dysfonctionnements actuels. Sur la base d’un diagnostic historique précis, l’approche patrimoniale s’est appliquée à accompagner, révéler, poursuivre l’histoire du site. Le renouveau s’est esquissé à travers la conservation et la lecture des volumes existants et des matériaux présents. Les principes de circulations, reposant sur des cheminements autour du cloître, sont mis en valeur, connectés par des points singuliers où se développent les circulations verticales. La construction d’une verrière au dessus du cloître génère une nouvelle spatialité, le confortant dans sa centralité par les différents services qu’il distribue. Pour répartir de manière claire et lisible les entités fonctionnelles – qui nécessitent des autonomies de fonctionnement et d’accès –, les « glissements »  opérés respectent la morphologie des bâtiments historiques et profitent, en retour, de la variété des volumes pour scénographier et valoriser les fonctions abritées. Une recherche d’harmonies et d’équilibres est élaborée en interaction permanente avec la mise en place des fonctionnalités souhaitées. L’extension accueillant le futur auditorium déploie un volume simple et compact en réponse à ce souci de cohérence architecturale. Sa volumétrie, son échelle, ses couleurs et son épiderme s’inspirent de la nature des existants pour assurer la continuité et poursuivre la sédimentation historique des lieux. Dans le traitement de ces espaces et des abords, lumières, matières et couleurs se conjuguent pour donner à l’ensemble une ambiance chaleureuse et conviviale.

Haut de page