Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Société du Grand Paris

Bureaux d'études

Sweco (Génie civil gares), Ingerop (Ingénierie tunnel), AIA (Ingénierie Fluides & Réseaux),
8’18 (Eclairage), Sempervirens (Paysage), Jean Paul Lamoureux (Acoustique)

Programme

Conception de la gare GPE en connexion avec le RER D, la Zac Triangle de Gonesse et EuropaCity

Surface

7 700 m² SU

Avancement

Phase AVP B

Mandataire du groupement
Sweco

Architectes
Atelier Novembre, Menomenopiu (Design)

@ Société du Grand Paris

Gare Triangle de Gonesse
Ligne 17 du GPE, reliant Le Bourget RER à l'aéroport Charles de Gaulle
Gonesse (95)

Actuellement vaste plaine agricole, la future gare va se situer au centre d’un grand projet d’aménagement appelé «Cœur du Triangle», opération se voulant exemplaire en matière de développement durable. Le plan guide s’articule autour de trois grands principes directifs : l’intégration de la gare GPE, des lignes B et D du RER et de la gare routière dans le pôle multimodal, ensemble voulu compact ; la requalification du boulevard intercommunal du Parisis en boulevard urbain ; et la continuité paysagère avec la présence d’un parc, espace vert emblématique du projet. Important levier pour le développement du quartier, la gare sera aussi en lien avec Europa City.
La gare GPE sera jumelée avec le projet de gare du RER D en cours de définition. L’ensemble est dominé par une opération connexe, de manière à renforcer l’attractivité et la lisibilité du pôle gare.
Les principes guides du projet d’aménagement ont défini une gare « ouverte » sur l’espace public libéré de tout trafic auto, une gare « urbaine » et « perméable », accessible en plusieurs points et disposant d’un balcon- belvédère qui s’ouvre sur Paris. Prolongeant la conception généreuse de l’espace public libéré du trafic automobile, « le Pôle gare est l’espace public principal du projet d’aménagement situé au cœur du développement urbain». Constituant la porte d’entrée du quartier, il se veut « un lieu vivant et animé », disposant de multiples sorties. « Toute la longueur de la gare va littéralement se fondre dans le paysage et prendra opportunément appui sur l’inclinaison de la topographie ».

Haut de page