Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Société du Grand Paris

Bureaux d'études

Sweco (Génie civil gares), Ingerop (Ingénierie tunnel), AIA (Ingénierie Fluides & Réseaux), 8’18 (Eclairage), Sempervirens (Paysage), Jean Paul Lamoureux (Acoustique)

Programme

Conception de la gare GPE en connexion avec l’extension du Musée de l’Air et de l’espace

Surface

6 200 m² SU

Coût

70 M€ HT

Avancement

Phase AVP B

Mandataire du groupement
Sweco

Architectes
Atelier Novembre, Menomenopiu (Design)

@ Société du Grand Paris

Gare Le Bourget Aéroport
Ligne 17 du GPE, reliant Le Bourget RER à l'aéroport Charles de Gaulle
Le Bourget (93)

La gare se situe à la limite de trois communes – Dugny, Bonneuil-en-France et Le Blanc Mesnil –, à l’articulation entre le pôle aéronautique, le parc des Expositions et la ville du Blanc-Mesnil, dans un contexte de projet en gestation. Ce site, stratégique pour le rayonnement et l’attractivité du Grand Paris, est actuellement délaissé par les transports ferroviaires. Les accès sont possibles par l’ex-RN 2, via l’autoroute A1. L’ambition territoriale de cette zone d’activités est de constituer par la création de la Gare GPE un pôle métropolitain, véritable « cluster » aéronautique-aéroportuaire.
La gare bénéficie de l’opportunité d’accompagner un équipement majeur, le Musée de l’Air et de l’Espace. L’approche retenue ne traite pas la gare comme une partie sous-jacente d’une opération connexe mais considère plutôt la hauteur totale du volume du parking actuel. Retenant le scénario d’un développement du Musée dans les parties supérieures, le vide au-dessus du hall de l’émergence est alors conçu comme la « vitrine » du Musée.
Dans une réciprocité singulière, la gare se met au service du Musée et le Musée permet à la gare de faire « signe » dans la Ville. Cette cohabitation renforce l’identité du site et valorise la vocation de la gare.
Le projet consiste en la création d’un volume cubique reprenant la géométrie simple du bâtiment actuel pour en constituer la ponctuation finale. Ce volume vitré laisse entrevoir une rampe elliptique qui prolonge les espaces d’exposition. Des avions suspendus au-dessus des vides complètent la scénographie en signifiant ainsi la vocation du site.

Haut de page