Architecture
Atelier Novembre
21 rue du Faubourg Saint-Antoine
75 011 Paris
T. +33 (0)1 44 73 02 20
F. +33 (0)1 44 73 02 50

Maître d'ouvrage

Ville de Rungis

Maître d'œuvre

Atelier Novembre (Architecte mandataire)

Bureaux d'études

Berim (BET TCE & Economie de la construction), AGI2D (BET HQE), Jean-Paul Lamoureux (Acousticien)

Programme

Aménagement d’espaces dédiés (à la musique, à la danse, aux fonctions d'accueil, à l'administration et la gestion du site, à l'Ensemble Harmonique de Rungis), ainsi que des espaces extérieurs

Surface

2 500 m² SU

Coût

5,8 M€ HT

Avancement

Concours juillet 2018

Conservatoire de musique et de danse de la Ville de Rungis
Réhabilitation et construction neuve
Rungis (94)

La morphologie particulière du site, du fait de la disposition et l’imbrication des bâtiments présents sur la parcelle, conduit à privilégier une implantation qui permette de mettre en scène le futur équipement avec évidence et sérénité. Cette recherche d’harmonie et d’équilibre est élaborée dans une interactivité permanente entre les bâtiments conservés, les matérialités déjà présentes sur le site et la mise en place des fonctionnalités souhaitées.
Cette nécessaire fragmentation se révèle être un atout à consolider, ce qui se traduit par la volonté de ne pas marquer de hiérarchie dans le traitement des façades, mais plutôt d’établir des relations variées en fonction des existants et des séquences d’arrivées. Un dialogue entre les vides et les pleins vient ainsi requalifier les espaces et contribuer à la revalorisation du site.
Le hall et les espaces d’accueil prennent naturellement position au centre de la composition dans un volume prolongeant la grange qui offre une double façade vitrée perpendiculairement à l’axe de pénétration dans le site.
Cet espace fédérateur est l’articulation entre les différentes entités du programme ; il devient un lieu de passage et d’échanges entre les usagers des différentes disciplines et les publics.
Suivant un axe nord-sud, le module de musique, qui prend appui sur les corps des bâtiments de la rue Notre-Dame, se développe au nord de la grange. Le module de danse et l’administration au Sud prennent place à l’arrière et à l’intérieur des bâtiments de l’ancienne mairie.
L’aménagement des espaces extérieurs en jardin au nord, et en parvis protégé au sud, prolonge la composition générale et propose de nouvelles séquences, lieux de vie et d’animation. Il sera ainsi possible d’organiser des concerts dans le théâtre de verdure et de prolonger l’espace de la cafétéria en extérieur sur le parvis.
S’inscrivant dans le contexte du centre ancien, les extensions envisagées empruntent les gabarits existants des bâtiments voisins. Dans un souci de continuité du bâti et d’insertion dans le tissu urbain, les jeux de volumes et de toitures viennent dialoguer avec l’existant. Ainsi, les toitures créées s’inclinent et se plient pour venir se raccorder à celles de la grange et redonner une unité à l’ensemble.

Haut de page